wpf41bb90b.png

Les Grottes de Lourdes insolites

Grotte de Lourdes et Tour de France

Revenir à la page "Grottes de Lourdes".

8 juillet 1948 : Après l'étape Biarritz-Lourdes, les coureurs du 36ème Tour de France sont allés se recueillir devant la Grotte où ils furent bénis par Monseigneur Théas.

On reconnaît le n°113 : Georges Martin, le n°102 : Robert Chapatte et le n°92 : Marcel Carpeltier.

N° 97 : Yvan Marie, n°15 : Jefke Janssen, n°94 : Pierre Cogan, n°65 : Attllio Lambertini, n°7 : Albert Ramon, n°112 : Bernard Gauthier, n°37 : Egidio Feruglio.

Le vainqueur de l'étape Biarritz-Lourdes fut Gino Bartali, un coureur italien très pieux. La Dépêche du midi écrit à l'époque : « Si Bartali a gagné cette étape, c'était non pas parce qu'il y avait des montagnes, mais parce que l'arrivée s'est faite à Lourdes. »

Revenir à la page "Grottes de Lourdes".

On reconnaît Salembeni, Fiorenzon Magni et surtout Gino Bartali.

24 juillet 1950 : Entre les étapes Bordeaux-Pau et Pau-Saint-Gaudens, il y a une journée de repos. Les coureurs italiens en profitent pour venir à Lourdes.

Boire l’eau de la grotte miraculeuse a réussi à Gino Bartali qui remportera le lendemain l’étape Pau-Saint-Gaudens avec l’ascension de ses célèbres cols pyrénéens, et en plus Magni prendra le maillot jaune !